Suisse : 10 questions à Pascal Sciarini sur l’initiative « contre l’immigration de masse »

10 jours après le « oui » de la majorité des suisses à l’initiative contre l’immigration de l’UDC, nous avons posé quelques questions au Professeur Pascal Sciarini, spécialiste de la politique suisse à l’Université de Genève. Cet article est proposé par Topolitique, premier partenaire Sciences Po à l’étranger (vous l’aurez compris : Suisse). 1. Professeur Sciarini, quelles ont été les motivations des électeurs à voter « oui »? Il faut distinguer le problème objectif de la perception du problème. On a eu effectivement une assez forte augmentation de l’immigration en Suisse au cours des dernières années suite à la mise en œuvre de l’accord sur la libre circulation des personnes. C’est une réalité qu’on retrouve dans les statistiques. En plus, avec la crise dans les pays voisins, la Suisse a fait comme un appel d’air en attirant beaucoup de travailleurs. Ceci dit, je ne pense pas que la réalité du problème puisse tout expliquer. Il y a eu un amalgame qui a été fait...Read More >

Elections-Tokyo : un nouveau gouverneur plus écologique qu’il n’y parait

L’élection du gouverneur de Tokyo avait valeur de test national. Trois ans après Fukushima, les électeurs ont choisi le candidat conservateur et ancien ministre de la santé et du travail Masuzoe Yoichi. Dans un vote focalisé sur les questions énergétiques et le nucléaire, les tokyoïtes ont décidé de faire confiance au candidat du gouvernement actuel. Mais si Masuzoe n’est pas un farouche militant anti-nucléaire, il défend pourtant une politique verte. Un scrutin à valeur de test pour le gouvernement japonais Le gouverneur de Tokyo est l’un des politiciens les plus importants du Japon. A la tête d’une agglomération de 32 millions d’habitants, le cœur économique de l’archipel, il dispose de larges prérogatives en matière d’économie et de services publics. C’est dire si le gouvernement désirait ardemment gagner cette élection. Car depuis peu, le gouverneur de Tokyo a acquis de nouvelles compétences. En effet, suite à l’accident nucléaire de Fukushima, le gouvernement central a décidé de nationaliser Tokyo Electric Power (TEPCO),...Read More >

Entretien : que devient la Libye ?

Alors que la guerre civile subsiste en Libye, Karim s’active pour reconstruire son pays. En poste au ministère du travail libyen en relation avec l’Europe, il a accepté de livrer à une étudiante de Sciences Po Toulouse “une réalité sur laquelle on se méprend”.   Caroline Ache : Quels sont les principaux facteurs de la guerre civile qui a ravagé la Libye entre février et octobre 2011? Karim : Avant tout l’économie du pays ne pouvait laisser les compagnies pétrolières occidentales indifférentes, notamment l’italienne Ente Nazionale Idrocarburi (ENI) et la française Total. Au total 85% de notre pétrole est destiné à l’Europe et nous exportons aussi du gaz. Avec les fonds issus de la rente pétrolière, le gouvernement Khadafi ne menait aucune lutte contre la pauvreté, aucune promotion de l’éducation. Il dégageait au contraire un forme de mépris envers les populations. La religion est elle aussi un facteur du conflit puisque les groupes islamistes déjà présents en Libye, ont toujours...Read More >

Entretien : Des mots sur les Révolutions arabes

Photo : La réalisatrice Leila Kilani (afp.com/Martin Bureau) Alors que des élections viennent d’avoir lieu en Égypte et en Libye, les révolutions arabes étaient à l’honneur du 8e Marathon des mots à Toulouse. Une jeune étudiante de Sciences Po Toulouse a pu suivre les invités et livrer leurs précieux témoignages à IEPMag. Le Marathon des mots, festival de littérature créé par Olivier Poivre d’Arvor, recevait cette année trois artistes : une Marocaine, une Tunisienne et un Égyptien autour du thème « l’Europe face aux printemps arabes ». La Marocaine Leila Kilani était la première interviewée.  « Il n’y a pas eu de révolution au Maroc, mais des soulèvements populaires ont fait pression pour des réformes. La Constitution a été modifiée. Le Maroc est un pays où la situation politique est mouvante, et nous suivons cela avec intérêt en Europe. Leila Kilani, quelle est selon vous la relation entre la jeunesse marocaine et la jeunesse européenne? » La jeune réalisatrice récompensée à Cannes par la...Read More >

Pourquoi pas la Turquie ?

En 3ème année à Istanbul, une étudiante de Sciences Po Lille se pose la question de l’intégration de la Turquie au sein de l’Union Européenne.  Il y a quelques semaines, nous avons décidé de partir en road-trip juste entre filles d’Istanbul à Vienne, en passant par Sofia, Belgrade, Budapest, Prague et Pilsen. J’ai eu la chance d’admirer les plaines enneigées de la Serbie, de goûter la cuisine magyar, de me promener sur les rives de la Vłatva, le tout pour le plus grand plaisir de mes yeux et de mes papilles. Cependant, en tant qu’européaniste convaincue, je n’ai pas longtemps résisté à l’envie de chercher les points communs entre tous ces pays afin d’extraire peut-être l’essence d’une culture européenne commune. Et au fil de ma pensée, la question suivante m’est venue à l’esprit: mais pourquoi la Turquie n’est-elle pas encore intégrée à l’Union européenne? Bien que le processus d’adhésion officiel ait débuté en 1987, l’intérêt d’Ankara pour la Communauté puis...Read More >

France -Turquie, Entre Histoire et Mémoire.

En déplacement à Istanbul entre les fêtes, un étudiant de Sciences Po Aix décide de retranscrire ses quelques impressions; un voyage passionnant pour un étudiant en sciences politiques en ces périodes de tensions diplomatiques Franco -Turques. Située de part et d’autre du Bosphore,  à cheval sur deux continents  (l’Europe et l’Asie )   la métropole Turque vit et s’enrichit de contrastes, les femmes voilées côtoient les jolies stambouliotes en jupes, les hommes d’affaires croisent les vendeurs de vêtements contrefaits, de marrons chauds ou de simit.( pain au sésame turc) Mais ce mélange des genres semble tenir, autour de symboles forts et d’une certaine identité turque. En Turquie les symboles patriotiques sont forts,  l’enracinement est puissant, tant l’histoire du pays est riche, celle de Soliman le magnifique, de Fatih Sultan Mehmet et d’Atatürk Istanbul est une ville vivante, dynamique, tout est ouvert, et presque tous les jours, dans les restaurants, les serveurs travaillent dur et vous accueillent de mezzes et de leur sympathie. La...Read More >

[Photo] Mon voyage dans le Yunnan

Après le reportage en Corée du Nord, c’est dans la province reculée du Yunnan (République Populaire de Chine) qu’IEP Mag vous fait voyager grâce à deux étudiantes de Sciences Po Rennes et Sciences Po Strasbourg qui signent ensemble un diaporama commenté pour le 2ème reportage photo exclusif d’IEP Mag. Caroline Péridy et Amandine Baumgartner. Tous droits réservés.     Mots clés:caroline peridy, amandine baumgartner, iepmag com corée du nord, iep mag corée du nord, peridy caroline