France -Turquie, Entre Histoire et Mémoire.

En déplacement à Istanbul entre les fêtes, un étudiant de Sciences Po Aix décide de retranscrire ses quelques impressions; un voyage passionnant pour un étudiant en sciences politiques en ces périodes de tensions diplomatiques Franco -Turques. Située de part et d’autre du Bosphore,  à cheval sur deux continents  (l’Europe et l’Asie )   la métropole Turque vit et s’enrichit de contrastes, les femmes voilées côtoient les jolies stambouliotes en jupes, les hommes d’affaires croisent les vendeurs de vêtements contrefaits, de marrons chauds ou de simit.( pain au sésame turc) Mais ce mélange des genres semble tenir, autour de symboles forts et d’une certaine identité turque. En Turquie les symboles patriotiques sont forts,  l’enracinement est puissant, tant l’histoire du pays est riche, celle de Soliman le magnifique, de Fatih Sultan Mehmet et d’Atatürk Istanbul est une ville vivante, dynamique, tout est ouvert, et presque tous les jours, dans les restaurants, les serveurs travaillent dur et vous accueillent de mezzes et de leur sympathie. La...Read More >

Le cas Chavez

IEP Mag vous propose aujourd’hui un billet sans concession d’un étudiant de Sciences Po Aix sur cette personnalité unique sur le plan international qui divise et agace : Hugo Chavez.   Chavez, nous dit on, est au mieux un communiste fanatique, au pire un dictateur résolu. La vérité, c’est que comme tous les malotrus qui osent troubler la grande fête du dogme capitaliste, il irrite. Il incarne la frange la plus extrême du dernier continent ou on ose encore pratiquer cette doctrine des idéaux, des utopies et de la solidarité : le socialisme. En bref, il gène, et ce n’est donc pas étonnant qu’on cherche à le décrédibiliser. Quand on évoque le dirigeant vénézuélien, les accusations de dictature fleurissent vite. Deux réélections (et des prochaines élections très incertaines), avec de nombreuses vérifications d’organismes internationaux sur le terrain, c’est sur que c’est fort louche. On me parlera alors des nombreuses menaces à la liberté de la presse et d’expression. Je n’irai pas...Read More >

Une victoire contre l’absurdité : la fin du Dakar ?

Le Dakar est un événement unique dans le monde du sport automobile qui joue sur la beauté des mécaniques et des paysages pour émerveiller ses spectateurs. Cependant, il semblerait que le temps du désenchantement soit arrivé. Un nuage de sable… et de pollution S’il y a bien quelque chose que je refuse, c’est d’adhérer au discours tellement naïf et tellement utopique des écologistes (des « écolobbyistes », devrais-je dire). Heureusement, leur parti est aujourd’hui peu représenté dans notre pays (même s’il l’est de plus en plus) et plutôt à l’écart, et voit son influence se limiter à l’impulsion d’idées et la lente propagation d’une morale écologiste, ce qui est pour le moment bénéfique, ne nous méprenons pas. Mais dénoncer le Dakar d’un point de vue écologique revient à chacun d’entre nous comme une mission d’intérêt général. Car avant d’être une course qui promeut les paysages dans lesquels elle se déroule (récemment, le désert d’Atacama, au Chili), elle est surtout celle...Read More >

Vent de froid sur le climat

Tandis qu’en France la hâche de guerre Climatique semble, pour le moment du moins, enterrée (même le très agité du sujet Claude Allègre s’est dit « satisfait » et s’est rangé au dernier rapport de l’Académie des Sciences qui, bien que nuancé, établit le rapport entre le CO2 produit par l’homme et le réchauffement climatique) il en est tout autrement aux Etats-Unis. La guerre qui oppose les farouches tenants du « réchauffement anthropique » aux non moins passionés climato-sceptiques, auxquels se rallient les lobbys pétrochimiques, fait plus que jamais rage. Entre dénonciation de conspiration au GIEC et contre attaque des scientifiques, le climat est… bouillant. .. Vent de froid sur le climat Un vent de froid souffle depuis ces derniers mois sur la communauté des chercheurs sur le changement climatique. Tout d’abord, celle-ci s’est bien malgré elle retrouvée au cœur du scandale depuis renommé ClimateGate. Retour rapide sur les événements : Novembre 2009- à la veille du sommet de Copenhague, des hackers parviennent à s’introduire...Read More >

Ingrid Betancourt, l’artifice sentimental

Souvenez-vous. Le 2 juillet 2008, la Franco-colombienne Ingrid Betancourt était libérée après 6 ans et demi de détention aux mains des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie. On se rappelle avec émotion les appels télévisés de sa fille Mélanie, la mobilisation des candidats français à la Présidentielle, l’entrevue avec Nicolas Sarkozy et le portrait sur la façade de l’Hôtel de ville de Paris. La prise en otage d’Ingrid Betancourt a conduit à une mobilisation médiatique exceptionnelle, à la création d’un comité de soutien réunissant des personnalités et des hommes politiques de tout bord. Jamais l’opinion publique française n’a été autant au fait de la situation politique en Colombie, émue de la condition des otages et du combat de leur famille. Ingrid Betancourt, c’est un peu notre cause nationale, notre combat pour la liberté et notre démonstration de solidarité. Sa libération a été une victoire pour la France entière et un espoir pour tous les otages encore aux mains des guérillas. Mais...Read More >

Levée de rideau sur l’Allemagne

Den 3. Oktober 2010 : der Tag der deutschen Einheit, vingtième anniversaire de la réunification  et fête nationale allemande. L’ambiance devant le Reichstag et la porte de Brandebourg ce dimanche n’était cependant pas celle à laquelle je m’attendais. L’union d’un peuple et d’une nation, pourtant tant souhaitée ne semble pas provoquer un engouement particulier chez les allemands. Les quelques concerts et danses d’enfants de l’après-midi n’ont pas réussi à masquer le caractère commercial, presque artificiel, de l’évènement. Le géant américain Coca-Cola s’était même offert un très joli « Coca Cola präsentiert den Tag der deutschen Einheit » (Coca-cola présente l’anniversaire de la réunification allemande). Magnifique symbole pour les 20 ans de l’unité d’un pays. Cérémonie qui semblait refléter l’impression générale de la foule : la frustration. 18h environ : début de la cérémonie. Une scène installée devant le Reichstag. Deux tribunes officielles. Et un show décevant… Les intervenants eux-mêmes ne semblent pas croire ce qu’ils disaient. J’ai trouvé la présentation lisse et ridicule. Le...Read More >

Pourquoi sommes-nous en train de perdre le Royaume-Uni ?

Longtemps l’un des grands leaders de l’Europe, Le Royaume-Uni semble l’abandonner doucement mais sûrement, tournant une page de 1000 ans d’histoire. Depuis toujours le Royaume-Uni voit en l’Europe souvent une opportunité, notamment économique, parfois une menace. Éléments incontournables du destin de notre continent, les Britanniques étaient ouverts non seulement sur ce qui ce passait à Londres mais également dans le reste de l’Europe. Aujourd’hui, cette Europe reste le premier marché à l’exportation britannique, les clubs de football se revendiquent haut et fort européens et viennent régulièrement mettre la pâtée aux clubs français (ceci est néanmoins une autre histoire). Cependant, être en Europe n’a jamais eu aussi peu de sens au pays de sa Gracieuse Majesté qu’aujourd’hui. Si l’on devait essayer de se faire un schéma pour se représenter la vision du monde des Britanniques, on aurait Londres et son opulente City au premier plan, les Etats-Unis au second et quelques restes du Commonwealth au fond, et encore. Par contre, la...Read More >