La République à l’épreuve de la charte européenne des langues régionales

Jean-Marc Ayrault était à Rennes le 13 décembre pour signer le Pacte d’avenir pour la Bretagne. Cette signature fut l’occasion pour le Premier ministre de s’engager en faveur de la ratification de la charte européenne des langues régionales et minoritaires. C’est là, selon l’auteur, une grave atteinte au statut du français comme unique langue officielle en France, ciment d’une République une et indivisible. En amont de son déplacement à Rennes le 13 décembre, il n’avait pas échappé à M. Ayrault que les cohortes de manifestants bretons réunis à Carhaix ou à Quimper contre la politique fiscale du gouvernement comprenaient également en leur sein un certain nombre de manifestants autonomistes voire indépendantistes bretons dont les revendications en faveur de l’autonomie de la Bretagne, et du breton comme lingua franca locale, dissonaient du reste. Le Premier ministre a donc décidé de faire d’une pierre deux coups : signer le « Pacte d’avenir » pour répondre aux revendications majoritaires en matière d’économie locale, et annoncer...Read More >

Les dangers d’une France coupée en deux

Inquiet du climat de durcissement de l’affrontement idéologique en France, un étudiant de Sciences Po Strasbourg en appelle au calme et à l’unité nationale. Le moral des Français, qu’ils soient entrepreneurs, étudiants ou salariés est au plus bas. Et ce mal n’est pas une exception. Ce qui l’est c’est une incapacité politique à coopérer et puiser dans ce qui se fait de mieux pour relever notre pays. Le constat est simple, bien connu de tous et rabâché par les médias depuis la fameuse crise des subprimes : les pays développés et plus globalement le monde capitaliste font face à une crise d’abord financière, puis économique sans précédent. En découlent depuis quatre ans les problèmes sociaux par des effets de dominos successifs. Les carnets de commandes se vident, les entreprises n’embauchent plus, voire licencient, le chômage augmente, le pouvoir d’achat se détériore et les dettes des Etats atteignent des sommets. Mais ce sera tout pour les aspects économiques, qui ne sont selon...Read More >

Affaire Neyret : Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur

Les confidences de Michel Neyret mardi ont donné un nouvel éclairage à l’affaire qui agite la police française depuis quelques mois maintenant. Un étudiant de Sciences Po Strasbourg publie aujourd’hui dans IEPMag une lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur, chargé de la décision finale concernant la révocation de l’ex « super-flic ». (Crédit Photo: Bresson Thomas) Lyon, le Mercredi 5 septembre 2012. Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur, Monsieur Manuel Valls ; Monsieur le Ministre, Suite à la décision du Conseil de discipline de la Police qui vous enjoint de prononcer la révocation du Commissaire Michel Neyret, il m’est dicté, par ma conscience citoyenne comme par mes convictions personnelles, de vous suggérer ce que signifierait une telle décision. La police française a changé et les changements au sein d’une telle institution ne s’opèrent jamais avec facilité, même s’ils sont nécessaires et fondés. Le règne de l’officieux et des renseignements obscurs a laissé place à une « administration policière » davantage influencée par le règne des...Read More >

La gauche toute puissante

Un étudiant de Sciences po Toulouse analyse pour IEPMag l’écrasante domination socialiste dans les sphères politiques. Les socialistes ont tous les pouvoirs. Un technocrate ambitieux que nous avons choisi sans le vouloir marque l’histoire en détenant aujourd’hui autant de pouvoirs que jadis le Général de Gaulle. Les socialistes ne l’ont pas volé : ils ont gagné au jeu de la démocratie en remportant chaque élection depuis 2007. Partant de ce constat, on pourrait considérer ceux qui s’énervent de cette hégémonie socialiste comme d’agaçants mauvais perdants. Mais aussi sûr que sous d’autres règles démocratiques François Bayrou serait notre Président, c’est en partie l’utilisation habile voire cynique des leviers de notre Vème République qui permet aujourd’hui au Parti Socialiste de gouverner sans partage. « Moins les gens savent de quoi sont faites les saucisses et la politique, mieux ils dormiront la nuit » Bismarck Commençons par nous faire l’avocat du diable : François Hollande est le premier secrétaire qui vit Lionel Jospin donner du...Read More >

Parité et ensuite ?

Ce 16 Mai dernier, l’annonce de la composition du nouveau gouvernement nous a appris d’une part qu’il serait totalement paritaire, et d’autre part la formation d’un Ministère du droit des femmes, mené par la porte-parole de campagne de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem. C’est pendant cette même campagne présidentielle, lors d’une soirée organisée le 2 mars par les associations féministes pour discuter des propositions des différents candidats, que François Hollande avait promis la création d’un tel ministère, de même que la parité au sein du gouvernement. Il y avait toutefois fait grincer quelques dents en affirmant que la parité qu’il promettait ”ne [voulait] pas dire que les responsabilités seraient les mêmes”. Beaucoup y avaient vu une annonce du classique plafond de verre que rencontrent les femmes, y compris (et peut-être même particulièrement) en politique : elles ont certes de plus en plus accès à des postes politiques, mais restent cantonnées à des postes subalternes. Par exemple, la loi sur la parité du 6 juin 2000...Read More >

Aux urnes, patriotes !

  Il ne reste plus que deux candidats en lice et l’heure du choix va bientôt sonner. Pour ceux qui n’ont voté ni pour Nicolas Sarkozy ni pour François Hollande, il s’agit maintenant de peser le pour et le contre afin de se positionner. Pour un étudiant de Sciences Po Rennes, déjà publié ici, c’est tout vu : pour un patriote, ce sera le Président sortant plutôt que le candidat socialiste. .. Notre mode de scrutin à deux tours a ceci d’excellent qu’il pousse une majorité de citoyens à se prononcer en faveur de l’un des dix impétrants. Grâce à ce système, l’heureux élu prend ses quartiers à l’Élysée fort du soutien majoritaire de la Nation et peut ainsi mettre en œuvre une politique digne de notre pays, c’est-à-dire dénuée de tout atermoiement. Car en France on ne se satisfait pas des compromis mollassons. On veut du nerf, de l’audace et un cap ferme, suivi contre vents et marées —...Read More >

Vincennes – Concorde : un air de deuxième tour

 Comme un dimanche en campagne Finalement, la pluie tant attendue les aura épargnés. Les parisiens se souviendront longtemps de ce dimanche 15 avril 2012, noir pour la circulation automobile dans la capitale : les parisiens devaient dès ce matin composer non seulement avec le Marathon de Paris mais aussi avec les meetings de Nicolas Sarkozy, place de la Concorde et de François Hollande, sur l’esplanade du Château de Vincennes. Récit. L’événement avait été annoncé il y a plus de quinze jours. Pour son dernier grand meeting francilien avant le premier tour, François Hollande avait choisi l’esplanade du Château de Vincennes, une place -habituellement un parking- de plus de 25000 mètres carrés. A Vincennes, cet après-midi l’ambiance était festive. L’intervention du candidat socialiste à la magistrature suprême était précédée d’animations musicales mais également d’un discours de Bertrand Delanoé, maire de Paris et d’une intervention commune pour chauffer l’esplanade d’Aurélie Filippetti, députée de la Moselle, assistée de Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du candidat....Read More >